Archives : stephaniecote

Le kombucha: l’aimer pour les bonnes raisons. Mes entrevues.

C’est la folie du kombucha!

Je n’y échappe pas, j’aime le kombucha. J’adore son pétillant et sa fraîcheur. Mais je ne le bois aucunement pour les prétentions santé que certains fabricants font. Oui, il est une très bonne alternative aux boissons gazeuses, énergisantes et alcoolisées, mais non, on ne peut pas dire qu’il aide à la digestion, renforce le système immunitaire et encore moins qu’il conduit vers le chemin de la paix intérieur.

C’est la folie dans les médias aussi. En une semaine, trois entrevues sur le kombucha:

L’Épicerie du 18 juillet 2018

Émission de Catherine Brisson au 98,5 (lien à venir)

Une autre que je pourrai dire une fois publiée 😉

 

En savoir plus
L’érable l’été

La saison des sucres est derrière nous, mais le sirop d’érable, je l’aime à l’année! Je l’utilise à petites doses dans plusieurs recettes, parce qu’il donne de la personnalité à un plat comme aucun autre sucre. Voici quelques unes de mes utilisations estivales du sirop d’érable.

Popsicle

J’utilise du sirop d’érable pour sucrer légèrement une préparation à base de fraises ou de framboises dont je ferai ensuite des sucettes glacées.

  • 500 ml (2 tasses) de fraises, framboises ou bleuets frais
  • 125 ml (1/2 tasse) de yogourt nature
  • 30 ml (2 c. à soupe) de sirop d’érable

On réduit tout au mélangeur électrique, puis on verse dans des moules à popsicle. Hop au congélateur quelques heures avant de déguster et se rafraîchir!

BBQ

Le sirop d’érable se retrouve dans presque toutes mes marinades pour la viande, le poisson et le tofu. Dès que ça prend un agent sucrant, c’est lui que je choisis. Voici une de mes marinades préférés pour le tofu, ça donne un burger délicieux.  J’adore quand le tofu prend une saveur asiatique. Cette marinade est aussi délicieuse pour le poisson et le poulet.

Salades

L’été, je ne me lasse jamais de manger des salades tant c’est possible d’en varier les agencements de légumes et les vinaigrettes. Comme base à mes vinaigrettes, j’utilise tantôt l’huile d’olive, tantôt l’huile de canola. Pour l’ingrédient acide, je varie entre le jus de citron ou de lime, le vinaigre de vin, de riz ou le balsamique. Quant à la petite dose de sucre qui vient les adoucir, c’est invariablement le sirop d’érable. Voici la vinaigrette grâce à laquelle mes enfants ont commencé à manger de la salade!

  • 4 c. à soupe d’huile d’olive
  • 2 c. à soupe de vinaigre balsamique ou de jus de citron
  • 1 c. à soupe de sirop d’érable
  • 1 c. à soupe de moutarde de Dijon

Lait chaud en camping

Pour ajouter à du lait qu’on réchauffe sur le brûleur de camping, c’est tout simplement parfait quand on sort de la tente par un matin frisquet.

  • 2 tasses de lait
  • 1 c. à soupe de sirop d’érable

Barres tendres

Ça prend toujours des barres tendres et l’été encore plus! Pour la rando, les longs trajets en voiture et le camping, je prépare une réserve de barres tendres variées que je garde au congélateur et que je sors au besoin. Un des nombreux avantages à faire moi-même les barres: contrôler la quantité et la qualité du sucre. Avec le sirop d’érable, on place la barre haute! Voyez mon texte sur les barres tendres maison.

 

Note: Je collabore avec L’Érable du Québec, car je suis fière de notre sirop d’érable et parce que je crois qu’il est important de sucrer moins et mieux.
En savoir plus
Barres tendres maison: la barre est haute
Photo: André Noël (anoelphoto.com)

Il y a une abondance de barres tendres sur le marché, mais je préfère les faire moi-même. Mes 8 principales raisons:

1. La qualité

Je ne me casse pas la tête à chercher les meilleures sur le marché. Analyser et comparer les valeurs nutritives des différentes marques? Pas pour moi!

Je décide de la quantité et qualité des ingrédients qui composent mes barres. Le sucre, en particulier, puisque c’est un point faible des barres du commerce. J’utilise presque toujours le sirop d’érable. J’en mets juste la quantité nécessaire pour donner un bon goût et pour que les ingrédients collent bien ensemble.

2. La surveillance d’allergies

Mes barres sont sans souci pour les allergies, car je contrôle les ingrédients qui les composent. Que les barres soient pour les collations à l’école ou parce que mon neveu Oli sera de la partie, exit les noix, tout simplement! Si mes barres continent du beurre d’arachide ou d’amande, je le remplace par du beurre de soya.

3. Des réserves de barres

Je fais des réserves de barres en les congelant.  Le congélateur est moins loin que l’épicerie quand on en a besoin!

4. Le côté pratique

Les barres maison se conservent bien à la température ambiante, même durant les journées chaudes, et elles sont légères à transporter. Elles sont donc une collation idéale pour l’école, le travail, les longs trajets en voiture, le camping, les randonnées, une journée au zoo, etc.

5. Le prix

Un bien meilleur rapport qualité-prix que les barres du commerce.

6. La versatilité

Je peux modifier les ingrédients des recettes. C’est parfait pour varier les saveurs selon les envies, les demandes spéciales et les ingrédients que j’ai sous la main.

7. La participation des enfants

Mes enfants adorent mettre leur petit grain de sel lorsqu’on fait des barres, pour ne pas dire leurs grains de chocolat!

8. Des compliments

Je l’avoue, j’aime recevoir les compliments de mes enfants, de mon amoureux et des mes amis qui goûtent mes barres!

Voici trois recettes que ma famille et mes amis aiment particulièrement.

Barres tendres de base

Barres tendres canneberges-chocolat

Barres tendres sans cuisson

 

Note: Je collabore avec L’Érable du Québec, car je suis fière de notre sirop d’érable et parce que je crois qu’il est important de sucrer moins et mieux.
En savoir plus
Barres tendres canneberges-chocolat
Photo: André Noël (anoelphoto.com)

12 barres – PRÉPARATION : 15 minutes – CUISSON : 20 minutes

 

INGRÉDIENTS

85 g (1/3 tasse) de compote de pommes non sucrée

80 ml (1/3 tasse) de sirop d’érable

90 g (1/3 tasse) de beurre d’arachide naturel, croquant ou crémeux

2 œufs

1 c. à café d’extrait de vanille

125 g (1 1/4 tasse) de flocons d’avoine à cuisson rapide

3 c. à soupe de pépites de chocolat noir ou de chocolat, haché

2 c. à soupe de graines de lin, moulues (facultatif)

1 c. à café de levure chimique (poudre à pâte)

1/2 c. à café de cannelle moulue

65 g (1/2 tasse) de canneberges fraîches ou surgelées, hachées

 

PRÉPARATION

Préchauffer le four à 180 °C (350 °F).

Tapisser un moule à pain 23 x 13 cm (9 x 5 po) de papier parchemin.

Dans un bol, mélanger au fouet la compote de pommes, le sirop d’érable, le beurre d’arachide, les œufs et la vanille.

Dans un autre bol, mélanger les flocons d’avoine, le chocolat, les graines de lin et le levure chimique. Ajouter les canneberges et bien mélanger. Incorporer la préparation liquide.

Verser la préparation dans le plat de cuisson et égaliser la surface. Cuire au centre du four pendant 20 minutes. Laisser refroidir avant de démouler et couper en 12 barres.

 

CONSEILS PRATIQUES

– Vous pouvez hacher facilement les canneberges au robot culinaire.

 

Source: cette recette est publiée dans mon livre sur le microbiote Savoir quoi manger – La santé par l’intestin.

 

En savoir plus
Barres tendres de base
Photo: André Noël (anoelphoto.com)

14 barres – PRÉPARATION : 10 minutes – CUISSON : 30 minutes

 

INGRÉDIENTS

200 g (2 tasses) de flocons d’avoine à cuisson longue

30 g (1 tasse) de céréales de riz soufflé

2 c. à soupe de farine de blé entier

1/4 c. à thé de sel

2 œufs

80 ml (1/3 tasse) de sirop d’érable

65 g (1/4 tasse) de compote de pommes non sucrée

 

PRÉPARATION

Préchauffer le four à 180 °C (350 °F).

Dans un grand bol, mélanger tous les ingrédients.

Dans un plat de cuisson de 20 x 20 cm (8 x 8 po) tapissé de papier parchemin, étendre uniformément la préparation en pressant avec le dos d’une cuillère, jusqu’à ce que la préparation soit compacte (sans bulles d’air).

Cuire au centre du four pendant 30 minutes.

Laisser refroidir complètement avant de couper 14 barres.

Se conserve une semaine au réfrigérateur et 3 mois au congélateur.

 

VARIANTE

Vous pouvez ajouter 1/3 tasse de canneberge séchées, raisins secs ou dattes séchées hachées.

 

Source: cette recette est publiée dans mon livre Savoir quoi manger – Grossesse.

En savoir plus
Le pain au lupin: un petit nouveau qui mérite votre attention

Le pain au lupin de L’Amour du pain est un pain nourrissant et savoureux. Je prédis qu’il fera le bonheur des gens qui prennent soin d’eux et qui aiment bien manger. La maman (et le papa, bien sûr) qui fait des lunchs, le sportif, celui ou celle qui travaille de longues heures… et parfois tout ça en une seule personne ! C’est mon cas. Il m’a conquise et je vous le présente.

Un coup de foudre pour le lupin

Quand L’Amour du pain m’a demandé d’aider leurs boulangers à développer un pain nutritif, ils m’ont dit « On a pensé le préparer avec de la farine de lupin, qu’en penses-tu? »

« Oh la bonne idée! »

Bon ok, j’admets qu’avant de répondre avec autant d’enthousiasme, j’ai googlé « lupin »… On connait les lutins et les lapins, mais le lupin est méconnu! Et pourtant. Il gagne tellement à connaître. Et à manger, bien sûr.

Faites connaissance avec le lupin

Le lupin est une légumineuse. Comme les pois chiches, les lentilles et les haricots noirs. Sous forme de farine, on peut la mélanger à d’autres sortes de farines pour faire des muffins, des biscuits et dans le cas qui nous intéresse: du pain.

L’intérêt de la farine de lupin: enrichir en protéines et en fibres alimentaires. On obtient 13 g de protéines et 10 g de fibres par portion de pain au lupin, c’est tout dire! Concrètement, ça donne un pain rassasiant, qui calme la faim longtemps après l’avoir mangé. C’est la base pour avoir une énergie durable, être concentré et prévenir les fringales incontrôlables.

Le pain au lupin de L’Amour du pain

Blé entier, farine de lupin, graines de lin, graines de chia, graines de citrouille, quinoa… Le pain au lupin de L’Amour du pain est un concentré d’ingrédients nourrissants. On y retrouve la qualité de la cuisine maison.

Un pain aussi nourrissant peut carrément être la base d’un repas. Il suffit d’un peu de fromage, de beurre de noix, de yogourt ou d’un bon café au lait pour en faire un petit déjeuner soutenant à souhait. Je l’ai essayé en pain doré et je n’ai qu’un mot à dire: miam.

Et pour en faire un sandwich, c’est hyper simple de trouver une garniture, parce qu’on ne se demande plus si elle contient assez de protéines. Même pour les végétaliens ! Des légumes grillés et faux-mage, de l’houmous et des tranches de tomate, du beurre de noix et des tranches de poire… bingo ! Il peut même simplement accompagner une soupe ou un potage.

Une excellente source de… plaisir

Peu importe la valeur nutritive d’un aliment, il doit être bon au goût. Parce que si on ne le mange pas, il ne peut être bon pour nous!

Ainsi, je pourrais vous parler davantage des bienfaits des fibres pour le microbiote, puisque qu’avec mon livre La Santé par l’intestin, j’ai compris à quel point c’est un aspect important de la santé. Je pourrais aussi vous parler du levain qui donne un pain avec un indice glycérique relativement bas, des vitamines, des minéraux, des bons gras oméga-3 contenus dans le pain au lupin, mais je préfère me concentrer sur un aspect qui m’importe tout autant : il est savoureux. Sans parler de sa texture à la fois dense, moelleuse et craquante.

Il n’y a pas de compromis à faire. Bien manger, c’est bon au goût. Voilà pourquoi j’ai adopté le pain au lupin.

En savoir plus
Le houmous à l’émission L’Épicerie

Le houmous, met traditionnel du Moyen-Orient, est devenu un chouchou des Québécois.

Pour mieux connaître cet aliment et comment le choisir, voici un reportage éclairant – et appétissant! – de l’émission L’Épicerie.

 

 

En savoir plus
Laura vous recommande le livre de sa maman

C’est avec cette charmante jeune fille que j’ai connu mon premier bonheur d’être enceinte. Ce n’est pas un hasard si elle présente si bien mon tout nouveau livre Grossesse – 21 jours de menus!

En savoir plus
Mon p’tit dernier à la télé!

Ça aura pris plus que 9 mois à prendre forme, alors enfin… voici mon nouveau livre de nutrition et recettes Grossesse – 21 jours de menus!

Voici l’extrait de l’émission Québec Matin où j’ai eu le bonheur de le présenter.

En savoir plus
Applications pour calculer les calories: attention, dérape possible.

À court terme, ce type d’applications peut aider les gens à prendre conscience de ce qu’ils mangent et ainsi les aider à changer leur habitudes alimentaires pour de meilleures. Mais il est risqué que les calculateurs de calories embarquent l’utilisateur dans un cycle obsessionnel avec la nourriture.

Des collègues nutritionnistes et moi-même en avons discuté avec la journaliste Camille Dauphinois-Pelletier pour cet article paru dans Le Devoir.

 

 

En savoir plus
1 2 3 5